LE CLUB DES PASSIONNES DE L'ASIE
PRESENTATION NOUS REJOINDRE CONTACT BOUTIQUE LIENS CLUB DES PARTENAIRES JAPANTOUCH


Focus
Cette semaine
Recherche
Mailing List
Mail :
Nom* :
Prenom* :
* Facultatif


Votez pour le film de l'année 2011


ACCUEIL
RETOUR

Anayi
Date de publication
Decembre 2007
Pays
Chine
Date de sortie
2006
Auteur/Realisateur
Chouchou
Résumé
Anayi, est une fille jolie et courageuse, ainsi nommée d’après le nom de la fleur préférée de l’ethnie Miao, dont la forme est très jolie et pleine de vitalité. Elle a grandi avec sa grand-mère, qui lui enseigne la broderie comme une leçon de vie, dans un petit village perdu au sud-ouest de la Chine. Son ami d’enfance attend qu’elle devienne un jour sa femme, pourtant elle ne voit en lui qu’un frère. En portant des broderies au village voisin, elle se blesse. Secourue par un jeune homme, elle en tombe amoureuse. Elle ne se souvient pas de son visage, mais sa silhouette et sa musique lui suffisent pn our y planter son amour.

Anayi est une histoire simple et pure qui se déroule dans la région montagneuse du Guizhou. Le film est écrit et réalisé par Chouchou, une jeune femme de la région, dont la mère appartient à la minorité ethnique Miao, et le père à celle des Tong. Agée de 24 ans, Chouchou est également la productrice, l’actrice principale et l’interprète des chansons du film. A travers la caméra, Chouchou montre l’amour qu’elle a pour son pays : villages accrochés aux pentes des montagnes où les rivières transparentes font tourner les roues à aubes, rizières où travaillent hommes et femmes, peuple qui vit en harmonie avec sa terre, qui joue de la musique en soufflant sur des feuilles, et transmet son histoire en la brodant…

On peut ainsi voir pour la première fois dans un film les scènes de la “fête des sœurs” - la plus ancienne “Saint-Valentin” d’Orient, où des milliers de femmes dansent et chantent dans leur costume et parure traditionnels. Il y a aussi cette fameuse chorale ancestrale des Tongs, où plusieurs milliers de personnes chantent a capella sans même un directeur de chorale.
Anayi oscille entre conte de fée et documentaire sans commentaire. Et malgré ses imperfections, ce premier film réalisé avec une réelle fraîcheur, montre de splendides images.
Ce film à petit budget a été fortement soutenu par SARFT (Ministère de la Radio, du Film et de la Télévision de Chine) et la région de Guizhou. Sa diffusion dans la région a aussi été organisée par l’administration locale. Et il a été choisi pour être en compétition dans un festival des films dédié aux étudiants des universités. Tous ces soutiens officiels sont l’illustration de la politique chinoise de valorisation de ses minorités ethniques.
Format
96’
Rédacteur
Qi Han
EUREKA !
Hitoshi IWAAKI
Crime impuni aux m...
He Jiahong
Aux confins oublié...
Olga et Arnaud de ...
La centrale en cha...
Genichiro Takahash...
Le restaurant de l...
Ogawa Ito
L'anthologie du Fr...
Florent GORGES
YANAKA, HISTOIRES ...
Megumi Wakatsuki
Le monde futur
Wang Xiaobo
ASSASSINATION CLAS...
Yusei MATSUI
Paris-Tokyo, dialo...
Laurent Feneau
Dragon gate, la lé...
Tsui Hark
Le Vieux Journal
Lee Seung-U
TEMOIN DE LA NUIT
Kishwar DESAI
BIG ORDER volume 1
Sakae ESUNO
Dialogue avec un v...
Yi CH'ONGJUN